Archive | tricot RSS feed for this section

Aiguilles et fil de fer

16 Jan

Le grand plaisir du tricot réside dans sa réalité.

En vérité, telles des Parques frileuses nous tricotons la réalité au bout de nos aiguilles.La grille ésotérique photocopiée dans une revue de l’art ou imprimée depuis un écran de la toile, nous la faisons notre.Les couleurs choisies affirment notre intention.

Nous choyons les pelotes convoitées et placées hors de portée du chat. Peine perdue : si les pelotes échappent à sa convoitise griffue, quelques poils égarés et flottant dans la pièce finiront insérés dans l’ouvrage alors qu’il essaie de voler ces aiguilles qui gigotent sous son nez en cliquetant*.

Une fois les conditions réunies : pelotes, aiguilles, modèles, temps nécessaires à l’ouvrage, un siège confortable qui soutiendra bien votre dos, le moment arrive où il va falloir tricher. Évidemment, le modèle n’est pas prévu pour l’épaisseur de la laine qui a ravi votre cœur de tricoteuse, et puis vous le voulez plus long, plus court, plus large, plus ajusté, pas avec ce type de manche, plutôt avec ce type de col …

L’aventure, quoi! La vraie! Une bataille de laine avec vos aiguilles pour complices. Et la magie de la réalité s’accomplit. Quoi de plus concret qu’un tricot, cet amas de nœuds et de possibilités qui s’organisent harmonieusement **, et que nous porterons glorieusement. Ou mieux, que nous offrirons et qui sera porté avec plaisir.

– O – o – O –

La semaine dernière, comme dans la plus grande partie de la France, il a neigé. Les merveilles du ciel et de l’eau. Beauté inégalable de la neige qui tombe, qui étouffe les sons, transforme notre perception de la spatialité, recouvre le quotidien de son manteau magique. La neige c’est un Mandrake climatique.

Le froid qui l’accompagnait l’a préservé mais a également déclenché en moi une irrépressible envie de bonnet. Et je ne sais pas résister pas à une envie de bonnet, donc : patron, fais chauffer les aiguilles, c’est ma tournée!  En fait je n’ai réalisé que que 4 bonnets : un au crochet et trois aux aiguilles. Comme deux d’entre eux étaient destinés à ma « filleule »choisie, la gentille Fée du Sud, il y a eu également les mitaines assortie à un des bonnets.

faelle-bonnet

Je suis totalement partiale mais j’aime bien le bonnet. En revanche il faudra que j’investisse dans d’autres aiguilles pour tricoter en rond car celles-ci étaient un peu petites pour faire le pouce des mitaines.

– O – o – O –

* – il est bien sûr entendu que ce sont les aiguilles qui cliquètent et pas le chat et encore moins son nez, quoique  certains chats …

** bon d’accord, certaines « harmonies » finiront leur existence au fond d’une armoire compatissante ou couverture-doudou pour le chat qui vous comprend, lui, et qui aime inconditionnellement les choses tricotées.

une vie en couleurs

23 Jan

Bien qu’activement aidée par mon chat Surprise quand nous voyageons en train, j’ai assez de mal à exercer une activité autre que la lecture pendant le trajet. Toutes celles et tous ceux qui ont déjà essayé de lire et de tourner les pages d’une seule main, l’autre étant bloquée par la petite bête qui vous offre tout son amour et sa confiance en dormant dessus, comprendront.

photo-0076.jpg

J’ai donc profité d’un aller retour Poitiers-Bordeaux(2 fois 1h45) à bord d’un TGV Atlantique pour une réunion budgétaire pour assouvir mes pulsions de tricot.

 

J’ai des preuves :

 

L’objet du crime – La gare de Bordeaux – Entre la Gare et la Garonne :

bordeaux-chaussettes.jpg bordeaux-gare.jpg bordeaux-train-2.jpg

 

 

En fait je voulais prendre une photo pendant la traversée du pont mais mon téléphone n’a jamais voulu. Après tout c’est un téléphone, on peut comprendre qu’il se lasse de servir d’appareil photo d’appoint, on a sa fierté quand même.

 

Après les mitaines, me voilà dans les chaussettes et même dans les jambières. N’ayant qu’un modèle de chaussettes jersey(1) j’ai envie maintenant d’une paire de très grandes chaussettes actuellement à la mode – merci les mangas – dans lesquelles je pourrai loger mes replètes guiboles. Je n’aime pas que les dites jambières se fassent la malle direction les chevilles chaque fois que je m’assois, cruellement trahie par mes genoux .. dodus, dirons-nous.

 

Grâce au blog de la Bobine et à son lien sur le site drops design j’ai trouvé un modèle et finalement je me suis décidée pour celui trouvé sur tricotin.com, munie des pelotes choisies et de mon meilleur goût(2), j’ai aiguisé mes aiguilles n°3 et c’est parti ! j’espère pouvoir les porter cette année et peut être même les finir avant l’été. Ben oui, si je tricote à la Stakanovich, ok, j’ai une chances de les porter pendant les derniers frimas de février-mars, mais comme je disperse …

 

En tout cas et ça n’a aucun rapport, je ne tricoterai plus du gris ! je veux juste une vie en couleurs

 

couleurs1.jpg

 

 

 

(1) charmantes d’ailleurs et chaudes et confortables, une paire de chaussettes que je peux produire à tout instant , si je la trouve dans mes tiroirs, non seulement je suis compulsive, mais je suis b…lique

(2) c’est vrai quoi ! vert pomme et violet pensée ça va avec tout ! non?

Au boulot!

15 Jan

L’année 2008 sera celle des réalisations manuelles, enfin pour ce qui me concerne ^^

Des envies fusent parmi mes neurones : tricot, couture, broderie, pâte Fimo, cabanes à oiseaux, pièges à vent, flèches à voeux et tout ce genre de choses.

au_boulot.jpeg

 

 

Mais il faut bien commencer, donc commençons par protéger nos mimines en leur tricotant des mitaines, le plus simple possible : un rectangle en jersey avec un emplacement pour le pouce, dans une jolie laine toute douce et le tour est joué! Un essai immédiat car le temps pluvieux rend mon bureau glacial. Ça y est! je les aime et je ne veux plus les enlever!

 

En fait j’avais acheté la laine pour me faire une écharpe avec un tricotin géant mais après plusieurs essais (un peu moins catastrophiques pour finir) j’ai décidé d’attendre un peu (d’être beaucoup plus zen) pour une nouvelle tentative et avec une autre laine, plus épaisse celle-ci. La grande compulsive que je suis n’a pas pu résister à l’idée d’avoir un tricotin géant avec une manivelle !!! Il faut bien dire qu’elle est chouette la manivelle, en plus, et quand on a enfin compris le système, on peut tricoter sa laine en rond ou en long

Mais comme je voulais absolument mes mitaines, j’ai ressorti mes aiguilles et …

tricot2.jpg et puis …. tricot1.jpg … et alors, tintintintiiiiin : mitaines.jpeg victoire, me voilà les mains au chaud.
Mais je ne renonce pas à mon tricotin géant, il va aller patienter en haut de ma commode le temps de trouver la laine adéquate et le projet auquel je ne pourrai bien sûr pas résister, et hop! en avant la manivelle ! De toute façon j’ai de trop bons souvenirs des tricotins faits maison avec des bobines en bois et des clous à tête d’homme.